AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous manquons cruellement de Natifs et d'Archéens. Nous manquons de mâles aussi

Partagez | .
 

 Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Dim 8 Avr - 17:08


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Ça faisait un petit moment que vous aviez été expulsé sur terre à présent. Ça devait bientôt faire un mois et il fallait l'avouer, les choses avaient déjà énormément bougé. Entre les tristes pertes de certains membres de la skybox, la construction de la barrière, les sorties qu'ils fallait faire pour chercher des vivres avant de les organiser une fois de nouveau en sécurité près de la navette. Oui, vous n'aviez pas le temps de vous ennuyer et parfois c'était presque stressant comme situation et pourtant toi, tu gardais ton sourire. Tu avais été chanceux. Certes tu avais été blessé comme tout le monde à cause de l’atterrissage ou simplement à cause de mauvaises chutes quand tu t'amusais dans la forêt, mais tu arrivais toujours à t'en sortir sans trop de soucis. Tu étais si heureux d'être enfin sur terre, de pouvoir découvrir tout les jours de nouvelles choses que tu arrivais à passer au-delà des tracas. Pour l'instant du moins. Tes amis les plus proches allaient bien alors toi aussi tu allais bien. Mais tu agissais comme ça parce que tu n'avais pas encore pleinement conscience du danger qui pouvait rôder à l'extérieur. Tu savais que vous n'étiez pas seul sur terre. Les symboles sur les arbres, les objets qui changeaient de place mystérieusement d'un jour à l'autre. Tu n'étais pas stupide, tu avais très bien compris qu'il y avait des natifs, mais comme vous n'aviez pas eu de problème avec eux pour l'instant, tu pensais bêtement qu'ils vous laissaient vivre paisiblement dans votre quoi, ce qui expliqué ton insouciance permanente.

Aujourd'hui encore, tu étais allé t'éclater après avoir fait tes tâches quotidiennes. Tu étais allé en dehors des barrières, t'éloignant peut être un peu trop du camp, mais encore une fois tu avais eu de la chance et il ne t'était rien arrivé. Tu avais même fait une nouvelle découverte. Une plante que tu n'avais jamais vue auparavant. Curieux comme tu étais, tu l'avais examiné un peu mais elle semblait sans intérêt. Ni comestible, ni dangereuse. Peut-être avait-elle des vertus médicinales mais ça tu ne pouvais pas le savoir, n'ayant pas les connaissances nécessaires. Tant pis, tu verrais plus tard. Pour l'heure, tu été retourné au camp. Tu avais traîné un petit moment seul et à présent, tu avais bien envie d'ennuyer quelqu'un et tu savais parfaitement vers qui te tourner.

Tu avais donc fait un rapide tour du campement avant de la trouver. Tu t'étais approché discrètement dans son dos et quand tu étais juste derrière elle... Tu avais placé tes index entres ses côtes histoires de la dérider un peu, le tout en riant de ton côté.

- C'est pas bien de rester aussi sérieuse! Tu as le droit de souffler un peu de temps en temps tu sais? On est sur terre et on est libre, il faut profiter!
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Jeu 12 Avr - 17:01


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Ces derniers temps, je suis pas mal partie dans les tréfonds de la jungle qui nous entoure afin de trouver des vivres ou des plantes médicinales que je connais. Aujourd'hui était le jour pour moi de me poser et de répertorier tout ce que j'ai pu ramener au camp. J'ai le rôle de soigneuse ici et je me dois de me trouver un stock. Qui sait ce qui nous attend pour la suite. J'ai rencontré des natifs, alors que nous nous pensions seuls. La chance pour moi fut que d'avoir rencontrée une native plutôt ouverte à la discussion mais selon ses dires, ils ne sont pas tous ainsi. Je dois donc concocter des médicaments, des onguents, des bandages, voir ce que j'ai en aiguille. Bref, il faut que je sois prête si une catastrophe nous tombe dessus. Pour le moment, peu sont au courant que nous ne sommes pas seuls. Notre cher Bellamy n'est pas tout à fait d'accord pour le dire de suite, mais je ne suis pas d'accord. Ne rien dire, c'est mettre les autres en danger. Certains aiment partir se balader mais s'ils venaient à marcher sur un territoire d'un clan natif, ils ne reviendront jamais et ils ne comprendront pas ce qu'il leur arrive.

Alors que je réfléchis et que je me parle encore une fois toute seule. Je sursaute tout à coup. Une personne vient de me "chatouiller" et je suis assez sensible à ce niveau là. J'en fait tomber mon crayon et mon cahier sur le sol. Je me retourne alors. Je souris alors à cette personne. Pourquoi ça ne m'étonne pas venant de lui. C'est un bout en train qui aime profiter et rigoler. Cependant, je m'inquiète pour lui. Si seulement il faisait plus attention.


- Jasper! Il faut bien que l'un d'entre nous s'atèle au travail. Je me tais puis j'ajoute. On est libre oui mais nous ne sommes pas en sécurité pour autant...


A vrai dire, je ne sais pas si Jasper est au courant pour les natifs. A force, je ne sais plus qui l'est ou ne l'est pas. Jasper est ici comme un petit frère pour moi, un meilleur ami. Je suis celle qui s'inquiète et qui travaille et lui il est celui qui apporte la bonne humeur au camp et qui aime profiter de sa liberté.

- Mais tu as raison, je devrais faire une pause aujourd'hui. Mais toi, tu devrais être plus prudent monsieur Jasper.

Je luis souris de nouveau.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Ven 13 Avr - 19:57


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

La fille en question qui te venait te chatouiller à moitié, c'était Clarke. Une délinquante avec qui tu t'étais très rapidement lié d'amitié en arrivant sur Terre. Vous arriviez toujours à passer du temps ensemble pour discuter, mais ton plus grand plaisir, c'était de lui changer les idées pour qu'elle arrête d'être aussi sérieuse. Tu te doutais bien qu'il fallait que quelqu'un gère tout ce bazar. Que quelqu'un de plus mature que la plupart soit là pour éviter que tout le monde s'éparpille. Il fallait que le boulot soit fait, mais c'était plus fort que toi. Tu l'aimais beaucoup la blonde, et tu n'avais pas envie de la voir la tête dans la guidon en permanence. Pour toi c'était une chance inouïe d'être ici et c'était une chance encore plus grande d'être toujours vivant. Cela signifiait que vous étiez plus forts que vous ne le pensiez. Tu le voyais comme ça en tout cas. Alors quand tu en avais l'occasion et que tu trouvais le temps s'y prêtait, tu allais l'ennuyer pour qu'elle pense à autre chose que le travail.

En la voyant se retrouver, tu t'étais mis à rire à ton tour. Tu t'étais aussi baissé pour ramasser le carnet et le crayon que Clarke venait de faire tomber, puis tu lui avais tendu gardant ton sourire.

- Je suis sûr que tu as bossé toute la journée, il faut que tu penses à te reposer aussi, les autres peuvent bien se passer de toi quelques minutes! Aller, viens.

Tu avais joint le geste à la parole et tu avais attrapé ton amie par le poignet pour l’entraîner plus loin. Voilà, près de la barrière vous alliez être tranquille. Tu t'étais posé à même le sol avant t'attraper un bâton pour jouer un peu avec. Et la phrase de la blonde raisonnait dans ta tête, "ne pas être en sécurité". Oui certes, avec les animaux vous aviez eu pas mal de pertes, mais tu n'étais pas fou, quand tu voyais une trop grosse bête, tu te planquais et tu retournais rapidement au camp quand elle avait tracé son chemin. Bah oui, danger pour toi sonnait avec animaux en grande partie, les maladies semblant avoir cessé depuis un petit moment. Et bien sûr, tu ne pensais toujours pas aux natifs. Et tant que tu l'allais pas avoir de problème avec eux, tu risquais malheureusement que garder cet état d'esprit un moment.

- Et t'en fait pas, je fais attention quand je sors. Si j'entends un bruit suspect, je m'éclipse! Puis les chasseurs sont là si des animaux se rapproche trop de la barricade, c'est pas un souci.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Mer 18 Avr - 14:13


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Dans un sens Jasper n'a as tord. Me tuer à la tâche n'avancera personne au final mais j'ai tellement à faire et à préparer que m'arrêter me donne l'impression d'être en retard, ou de ne pas avoir assez, de mal faire et ça ne me plaît pas. Je n'y peux rien, je suis ainsi. On va dire que ma mère, m'a bien conditionnée. Je regarde Jasper pendant un court instant le temps que mon cerveau règle son conflit intérieur entre je continues ou j'arrête. Mais à peine ai-je le temps de répondre que mon ami me tire par le poignet pour me faire sortir et m'amener près de la barrière. J'en rigole au final car Jasper a toujours ce don de me forcer à ne pas être aussi sérieuse.

- Après tout, je peux faire une petite pause en ta compagnie, tu as raison. Mais je retournerais après à mes tâches. Rien ne se fait tout seul.


Dis-je en tapotant le bout du nez de Jasper. Ce garçon est si joviale et je sais très bien qu'il est ravi d'être sur terre à faire ce que bon lui semble mais il ne faut pas oublier que pour arriver à vivre en groupe, il faut mettre des limites. Bon pas aussi poussé que dans notre ancienne vie, je suis d'accord mais quand même. Puis il me rassure en me disant qu'il sait s'éclipser au bon moment et faire attention. Mais ce ne sont pas aux animaux auquel je pense en premier. Je ne voudrais pas voir Jasper embroché par un natif hargneux et dangereux. Le jeune homme a beau être agile et malin, il n'en reste pas moins que les natifs connaissent mieux ces terres que nous et son environnement. Qu'ils sont de fins guerriers et que nous délinquants, nous ne savons pas forcément manier les armes blanches. Nous ne sommes pas préparés à tuer de sang froid.

- Tu sais, il n'y a pas que les animaux. Ces derniers temps, j'ai croisé plusieurs natifs. J'ai eu de la chance de tomber sur des natifs conciliant et préférant parler que d'agir. L'une d'elle m'a mis en garde. Nous devons faire très attention Jasper. Je ne voudrais pas devoir aller te chercher chez l'un d'eux et te retrouver en mauvais état. Qui sera là pour me rendre moins studieuse et mon autoritaire? Je m'ennuierais sans toi, petit chenapan.

Lui dis-je en le prenant par les épaules et en lui ébouriffant les cheveux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Ven 20 Avr - 14:43


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Tu étais donc posé tranquillement sur le sol en compagnie de Clarke et jouant avec ton petit bout de bois. Pour citer un film que tu avais pu voir sur l'Arche quand tu étais petite, il en faut peut pour être heureux. Cette phrase te convenait parfaitement. Un rien te mettait de bonne humeur. C'était le cas dans l'espace, même si c'était beaucoup moins drôle avec toutes ces règles, au point que les trois-quarts des choses que tu faisais, tu risquais de te faire envoyer en prison directement -un miracle que tu t'y sois retrouvé il y a moins d'un an d'ailleurs-. Mais alors depuis que tu étais sur Terre, niveau bonne humeur tu battais des records. Un rien te mettait en joie, à tel point que tu en devenais presque chiant par moment à toujours vouloir blaguer. Mais bon, c'était comme ça qu'on t'aimait, personne n'allait dire le contraire. Enfin. À la première réponse de la blonde, tu avais simplement hoché la tête avant de la regarder, toujours un grand sourire aux lèvres.

- Pas de problème, tu pourras faire tout ce que tu veux après. Mais pour l'instant tu prends une pause, c'est non négociable!

Promis, tu ne comptais pas la garder pour toi pendant des heures, tu voulais simplement qu'elle se pose un peu le temps d'une discussion. Et justement vous aviez abordez un sujet très intéressant. Un sujet où vous aviez chacun votre façon de voir les choses. De ton côté, tu étais beaucoup trop naïf. Tu savais que la Terre pouvait être dangereuse, mais tu étais optimiste. Tant qu'une chose grave n'allait pas t'arriver à toi ou à tes proches, tu allais garder cet état d'esprit. Ça allait causer ta perte à un moment Jasper, mais ça tu n'en avais pas conscience. En ce qui concerne les natifs, ton avis n'avait pas changé en l'espace de deux secondes. Il y en avait autour de vous oui. Tu l'avais bien remarqué, mais puis-ce que tu n'en avais croisé aucun et que tu n'avais pas non plus entendu de mauvaises choses sur eux, tu continuais de vivre comme s'ils n’existaient pas. Oui tu étais curieux d'en apprendre plus sur eux, comme tout le monde, mais chaque chose en son temps. Pour l'instant toi tu voulais découvrir d'autres choses. Tu avais alors reporté ton attention sur Clarke, faisant mine d'être déçu. Vous sentez la connerie arriver?

- Zut, moi qui comptait me faire empaler la semaine prochaine, je vais devoir annuler.

Ça c'était dit. Tu t'étais mis à rire. En aucun cas tu voulais qu'une chose aussi horrible t'arrive. À coup sûr tu allais être traumatisé sinon. Mais maintenant que le sujet des natifs avaient été réellement lancé, tu étais devenu un peu plus sérieux. La blonde avait rencontré des natifs. C'était juste incroyable. Passant ta main dans tes cheveux pour les remettre en place avec l’ébouriffage que tu avais subi, tu avais lâché ton "jouet" pour te concentrer. Finalement, ton envie d'en apprendre plus sur les natifs était arrivée plus tôt que prévu.

- Plus sérieusement. Tu as vraiment vu des natifs? Ils sont comment? Ils parlent notre langue du coup? Ils t'ont dit quoi exactement?
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Sam 5 Mai - 12:39


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Je regarde Jasper et je souris, le voir jouer les autoritaires pour me faire prendre une pause, m'amuse grandement. Il m'imite à la perfection. Je sais que parfois je suis trop autoritaire et que j'ai aussi besoin de faire une pause. Mais je ne sais pas...J'ai l'impression que nous ne sommes pas paraît à ce qui nous attend ici bas. Il m'arrive d'être épuisée à force de bosser et de veiller sur les uns et les autres mais c'est plus fort que moi. Ici, ce sont les seuls que je connaisse et qui sont comme ma famille au final. Je ne peux pas me permettre de les perdre. Je ne veux pas revivre ça. Voir mon père partir à la dérive a été un grand choc et la tristesse que j'ai pu ressentir... Je ne veux pas ressentir ça de nouveau. Pas de suite en tout cas. Je ne suis pas prête. Alors oui, m'occuper, penser à autre chose et être active m'aide à me reconstruire.


- Tu es dur en affaire Monsieur Jordan.


Lui dis-je en plaisantant. Puis, je le mets en garde vis à vis des natifs ou de ce que peut cacher la jungle. Mais comme à son ordinaire Jasper tourne ça à la rigolade. C'est fascinant comme ce garçon est insouciant. Sa joie de vivre est juste incroyable. Je ne sais pas ce qu'il a vécu sur l'Arche mais il est vrai qu'ici, j'ai l'impression qu'il renaît. Mes l'image qui me vient en tête de Jasper empalé, ne me plaît guère. J'en grimace aussitôt.

- Mon Dieu, je ne préfère pas t'imaginer empalé. Une brochette de Jasper, non merci je passe. Oui prends ton carnet et annule tout.


Je rigole de nouveau. J'arrive toujours à rire avec mon ami. Il arrive toujours à le faire et de façon assez rapide. Je rentre facilement dans ses blagues et sa bonne humeur. Jasper est essentiel au camp. Mais mes paroles ont fait mouche en lui. Voilà qu'il devient sérieux et qu'il me pose des questions. Je me remémore ma rencontre avec Kisà la reine des Fayakru. Une jeune femme blonde magnifique qui a une présence digne d'une grande souveraine. Du moins de l'idée que je me fais des souveraines d'antan.

- J'ai rencontré une native du nom de Kisà dans la forêt tropicale. Je suis tombée par hasard sur elle et elle m'a expliqué être la reine de son clan. Elle semble fasciné par notre groupe et à marqué les environ pour qu'on ne soit pas embêté par les autres clans plus hostile selon ses dires. Pourquoi nous aide t-elle? Je n'en ai aucune idée. Mais elle m'a bien dit que nous ne sommes pas bien vu. Arrivé sur des territoires qui ne sont pas les nôtres va sûrement nous attirer les foudres. En réalité, elle m'a demandé de venir dans son clan pour en apprendre plus...Et à dire vrai j'ai accepté mais à la condition de ne pas y aller seule.


Je me tais et je reprends.

- Mais Bellamy n'est pas d'accord. Moi je pense que c'est une bonne idée. En savoir plus sur les humains se trouvant sur Terre nous permettra de nous défendre et de ne pas faire de faux pas tant que l'on peut. Je n'aime pas me retrouver dans l'inconnu. Je dois avoir des cartes en main pour avancer, même des cartes cachées.

Je regarde Jasper, espérant qu'il me comprenne. Et d'une certaine manière, c'est aussi ma façon à moi de lui demander s'il souhaite venir avec moi. J'ai confiance en lui et je sais que si ça tourne mal, il saura être d'une aide précieuse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Dim 6 Mai - 20:41


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Eh oui, tu étais redevenu sérieux. Toi Jasper Jordan, le bon vivant de service qui pensais plus à s'amuser qu'autre chose. Comme quoi ça t'arrivais. Bon d'accord depuis que tu étais arrivé sur Terre tu ne l'avais pas été une seule fois, bien trop heureux de pouvoir aller là où le vent te portait sans qu'un adulte vienne te dire que c'était interdit et que tu allais être enfermé pour ton "crime". Mais là tu étais réellement devenu calme avec le tournant de la conversation et tu comptais bien le rester jusqu'à la fin de cette dernière. Avouons-le, même si ton but principal était de changer les idées de ton amie pour qu'elle se repose un peu, à en juger par son regard tu avais parfaitement compris qu'elle était sérieuse dans ses paroles. Que ton côté à tout prendre à la légère n'était pas vraiment le bienvenu la tout de suite. Alors même si tu avais essayé de détendre un peu l'atmosphère avec tes blagues, maintenant c'était fini et tu allais de montrer sérieux pour avoir une vraie discussion. Mais avant tout tu avais retrouvé un petit sourire, tapotant doucement l'épaule de la blonde.

- Promis, je ferai attention pour que ça n'arrive pas. Ce serait bête quand même!

Ce serait une vraie catastrophe plutôt si tu venais à subir une telle attaque. Mais tu ne préférais pas y penser. Même si malheureusement -et ça tu ne le savais pas encore- c'était quelque chose qui pouvait très bien se produire ici avec le danger environnement. Enfin. Écoutant attentivement Clarke, tu étais en train de noter dans un coin de ta tête toutes les informations qu'elle était en train de te donner. Et avec ça, ta vision de la Terre commençait doucement à changer. Tu avais confiance en ton amie. Tu savais très bien qu'elle ne disait pas ça juste pour que tu deviennes plus prudent. Tu commençais enfin à prendre conscience que la Terre n'était pas qu'un grand terrain de jeu et il était temps. Alors oui, ce n'était pas encore ça parce que contrairement à la blonde, tu n'avais pas croisé de natifs, mais au moins maintenant tu pouvais te faire une petite idée. Bref. À la fin de son explication, tu n'avais pas tardé à répondre à Clarke, bien content d'avoir eu une réponse si précise.

- Les natifs du clan de cette Kisà doivent être sympas s'ils ont marqué les arbres pour que les autres ne viennent pas.

Toujours un peu de naïveté, mais bon, peut-être quand en apprenant plus sur cette planète, tu allais changer un peu. Et tu avais d'ailleurs très vite enchaîné.

- Et je comprends mieux pourquoi tu as l'air un peu plus tendu depuis ces derniers jours. Si on n'est pas bien vu par les autres natifs, c'est problématique...

Tu avais perdu ton sourire. Toi qui avais le sentiment de te sentir libre, maintenant que tu savais que d'autres clans ne vous voyaient pas d'un bon œil, c'était tout de suite moins plaisant. Mais visiblement, l'un de ces clans voulait vous aider et c'était une bonne raison pour rester positif. Et en entendant Clarke mentionner Bellamy, tu avais laissé un petit blanc de quelques secondes avant de lui répondre, sûr de toi.

- À ce que je sache, Bellamy a bien instauré sa petite règle de "ici on fera ce qu'on voudra"? Alors je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas le droit de faire de même, et ça même si ça ne lui plaît pas. Surtout qu'après tout ce que tu m'as dit, j'ai bien envie d'en apprendre plus moi aussi! C'est cool de se balader et d'apprendre de soit même, mais les natifs en connaissent plus que nous, ça c'est certains, donc si tu veux bien de moi, j'aimerais bien faire parti des gens qui t'accompagnes pour rencontrer les autres natifs du clan de cette fameuse Reine.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Mar 8 Mai - 12:48


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Jasper me tapote l'épaule et me rassure. Oui, je m'en fais pour lui et je pense que je ne suis pas prête de ne plus l'être. Jasper est l'un des premiers avec qui je me suis de suite entendue et rapprochée. J'ai déjà un meilleur ami mais il m'a trahi en dénonçant mon père au sien. Cette amitié est donc finie à mes yeux. Je pense donc que involontairement, j'ai cherché à avoir cette relation d'amitié avec une autre personne et lorsque j'ai vu ce gars dans ce chaos, j'ai su que je ferais un bout avec lui. Il peut être différent de moi et de ma personnalité, j'apprécie ce qu'il est et ce qu'il fait ressortir de ma personnalité. Je ne pensais pas être aussi blagueuse et taquineuse. J'ai toujours été cette fille sérieuse. Ma mère m'a élevé ainsi. Alors s'il arrive quelque chose à Jasper, je m'en voudrais et je ne sais pas si j'arriverais à m'en remettre.

Une promesse est une promesse, j'en prends note. En retour je te promets de veiller sur tes petites fesses roses.


Telle une gamine, je lui tends mon petit doigt. Et bien quoi? Vous n'avez jamais fait ça enfant? Quand on se fait une promesse, on se serre le petit doigt. Je vous dis le jeune homme fait resurgir mes souvenirs de gamines. C'est plutôt rigolo. Je lâche ainsi prise le temps de quelques heures. Il est vrai que j'avais ensuite tourné la conversation de façon sérieuse. Et je suis assez étonnée de voir mon ami le devenir à son tour, lui qui prend tout à la légère. Me côtoyer le change, on dirait. Je souris à cette pensée. Non je ne veux pas qu'il change mais qu'il comprenne le danger oui.

Sympa, je ne sais pas. Ils en ont l'air mais il faut se méfier tout de même. Pourquoi font-ils ça pour nous après tout? On pourrait être un danger pour eux. Mais, si on peut avoir des alliés ou des guides dans ce nouveau monde, alors il faut saisir cette chance.

Le discours de la reine était clair, les autres natifs ne nous portent pas dans leur coeur, alors autant se protéger un maximum. Ces révélations m'ont mises quelque peu à mal, je l'avoue. Sans les natifs, j'aurais sûrement réagi d'une toute autre façon. Le danger est donc plus grand.

Oui, je suis désolée. Ca me tracasse en effet. Je dois être encore plus déprimante que d'habitude mais il faut bien que quelqu'un s'inquiète et agisse en conséquence. Il va en falloir des heures en ta compagnie pour me dérider. Tu as du boulot.

Dis-je en rigolant pour ne pas trop plomber notre tête à tête. Puis Jasper enchaîne et joue avec les mots de Bellamy. Il a raison après tout, s'il veut instaurer le "faisons ce que nous voulons", autant dire que je vais l'écouter et aller là où bon me semble. Mais il ne faut pas oublier que Bellamy a une dent contre moi et me tenir tête et faire le contraire de ce que je dis semble l'amuser. C'est pour ça que je sais d'avance qu'il viendra me trouver pour essayer de me stopper.

Tout à fait, mais tu sais quand il s'agit de moi Bellamy oublie vite ce qu'il dit surtout si c'est pour ne pas aller dans mon sens. Mais tu as raison, on est pas le genre à l'écouter de toute manière surtout si c'est pour le bien du groupe.

Je me tais et je reprends tout en regardant mon ami.

Merci Jasper de bien vouloir m'accompagner. J'ai peu être l'air d'être toujours sûr de moi, mais sur ce point là, je ne me sentais pas sereine à l'idée d'y aller seule.

Oui, il m'arrive de faiblir mais je n'ai pas intérêt de le montrer à la haiplana Kisà qui me prend aussi pour une reine et une forte femme. Je n'ai pas l'intention de montrer que j'ai peur sinon, je ne suis pas sûr de revenir vivante de ce périple...


_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Mar 8 Mai - 21:31


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Ça c'était dit et ça montrait exactement ce que tu pensais de ce cher Bellamy. Alors oui tu l'avouais, au début sa phrase fétiche comme quoi vous feriez ce que vous aviez envie ici, ça te plaisait bien. Mais simplement parce que tu comptais bien faire ce dont tu avais envie. Tu n'avais pas envie de suivre de règles stupides comme sur l'Arche. Tu n'avais pas envie de faire attention à tous tes faits et gestes. Tu voulais être libre. Libre comme tu ne l'avais jamais été. Mais tu n'étais pas bête. Tu savais que pour que tout se passe bien, un minimum de règles devaient être instauré, sinon ça risquait d'être l'anarchie. C'était peut-être pour ça que tu t'étais aussi bien rapproché de Clarke. Malgré ton côté joyeux à n'en faire qu'à ta tête, la blonde était celle qui faisait ressortir ton côté sérieux et réfléchit. Tout comme toi, tu faisais ressortir en elle son côté plus enfantin. D'ailleurs en la voyant faire tu n'avais pas pu t'empêcher de rire, attrapant son petit doigt pour sceller votre pacte comme des enfants.

- Mes petites fesses roses te remercient d'avance!

Bien entendu, tu avais sauté sur l'occasion pour perdre ton sérieux le temps de sortir ta petite connerie. Mais maintenant que c'était fait tu étais redevenu calme, t'appuyant contre la barrière le temps de réfléchir un court instant sur les mots que venaient de prononcer ton amie.

- On pourrait être un danger, exact. Mais on ne l'est pas et peut-être que ce clan la deviné? C'est peut-être pour ça qu'ils veulent nous aider? Ou sinon ils nous voient comme un potentiel atout. Enfin, dans tous les cas si on peut en apprendre d'avantage sur la terre grâce à eux, je suis bien d'accord sur le fait qu'il faut sauter sur l'occasion.

Avec les informations que t'avait fournies Clarke sur sa rencontre avec Kisà, tu avais essayé de te faire tes petites hypothèses. Pour l'instant, tu restais bien dans l'optique que tous les natifs ne vous voulaient pas du mal et que les Fayakru, eux, faisaient partis de ceux qui voulaient vous aider. Mais le mot "fascination" que la blonde avait employé plus tôt te faisait aussi penser que ce clan attendait peut-être quelque chose de vous. Quoi, tu n'en avais aucune idée. Tu ne pouvais que te faire des idées. Et dans tous les cas, tu allais bien finir par avoir des réponses. Tu l'espérais en tout cas parce que là, curieux comme tu étais, il était inimaginable d'en rester là et de reprendre une petite vie paisible au camp comme si de rien n'était.

- Ne t'excuse pas pour ça. C'est normal que tu t'inquiètes. Et t'en fais pas, ce boulot-là je le fais avec grand plaisir!

Tu avais très rapidement retrouvé ton sourire et histoire de montrer que tu comptais bien jouer ce rôle à la perfection, tu n'avais pas hésité à la chatouiller l'instant de quelques secondes avant de renchaîner plus calmement.

- Voilà donc on est d'accord! Si ça ne plaît pas à Bellamy eh bien tant pis. Surtout qu'il n'est pas censé savoir où on part quand on va de l'autre côté de la barrière, hein?

Oh la bonne idée foireuse que tu venais d'avoir là. Tu étais le champion pour les choses stupides quelle que soit la situation et celle-ci n'avait pas fait exception. Pourquoi prévenir le brun après tout? Pour qu'ils vous disent que c'était hors de question d'aller voir les natifs? Plutôt faire ça dans son dos, ça vous éviteriez un conflit dès le départ. Et puis en entendant la blonde, tu t'étais rapproché de nouveau d'elle, posant tes mains sur ses épaules.

- Eh, je serais là pour toi quoi qu'il arrive okey? Quelle que soit ta décision, je te suivrais parce que je sais que tu fais tout ça pour nous. Et moi je suis là pour toi, que ce soit pour te redonner le sourire, pour te changer les idées ou bien pour te soutenir dans les moments plus difficiles.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Ven 18 Mai - 20:02


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Jasper me serre aussi le petit doigt et j'en rigole. Ce petit gars est une bouffée d'air frais. Il me fait rire moi la fille fermée et sérieuse. Il fait ressortir de moi un aspect que j'ai oublié depuis que nous sommes arrivés sur Terre. J'étais bien plus joviale lorsque j'étais sur l'Arche au côté de mes parents. En fait, au côté de mon père surtout. Il était celui qui m'amusait et ma mère était celle qui me recadrait et qui me rendait plus sérieuse et posée. Enfin, j'avais cet équilibre mais à la dérive de mon père...Tout à changé. Puis, le ton de la discussion revient sur le sujet natif. Ah Jasper, il voit le bien toujours partout ici sur Terre. Il est un grand optimiste, chose que je ne suis pas. Je souris tout de même à mon ami tout en lui répondant sérieusement.

- Tu as mis le doigts sur toutes les questions. Nous sommes dans le flou et on doit se faire une idée même si on va vers le danger. Je ne vois que cette solution pour le moment. Je suis ravie de voir que tu es de mon avis. Pour peu, je commençais à me dire que j'étais peu être inconsciente et folle à force de cogiter seule dans mon coin et de m'imaginer la réaction de Bellamy.

Alors que je dis à Jasper qu'il a du boulot sur ma personne pour me faire devenir aussi joviale et infantile que lui, il me confirme qu'il sera là pour ça. Ca j'en ai aucun doute d'où le fait que je lui en parle. Mon sourire malicieux se dessine sur mes lèvres, car oui, s'il me déride moi je compte bien l'aider à devenir plus posé et sérieux. On se complète en somme.

- Mais ne crois pas que je ne vais pas de cadrer en contre partie, petit diablotin.

Je le pousse de mon épaule pour le taquiner. Puis, on en vient à parler de Bellamy et sa façon de penser. Je ne sais pas si je comprendrais ce garçon un jour. C'est plus fort que moi, lui tenir tête et lui montrer que je suis loin d'être une privilégiée ici aussi. J'ai mes côtés sombres aussi. Je n'ai rien d'une fille qui a tout de suite . Non, j'ai dû bosser dur et le résultat aujourd'hui s'est de me retrouver parmi les délinquants. On m'a mise en prison pour des choses....Ca y est, je m'agace seule dans ma tête.

- Ne rêve pas, ça ne sera pas si facile. Bellamy finira par savoir que j'ai rencontrer cette reine et il nous empêchera de partir. Il a dans le camp des sbires, comme j'aime les appeler, qui écoutent et rapportent tout. Il va falloir trouver un plan B pour pouvoir sortir, je pense.

Je baisse les yeux et je dessine à même le sol avec l'aide d'un bout de bois. Ca me détend et m'aide à réfléchir et puis, sans me venter, je suis assez douée. Mais je relève vite les yeux, car Jasper me prend par les épaules. Je pose alors ma tête sur son épaule. Sentir sa présence, me fait du bien. Se sentir soutenu fait du bien.

- Tu es un véritable ami Jasper. Je te remercie vraiment de me soutenir. Ca me fait du bien. Depuis que je suis arrivée sur Terre, je dois dire que ça me manquait d'avoir un meilleur ami avec qui parler et tout partager.

A vrai dire, j'avais un meilleur ami mais je ne le considère plus comme tel. Il m'a trahi. Je lui ai parlé de se que mon père m'avait confié et il a tout balancé au chancelier, qui est son père à lui. De part sa faute, Wells a envoyé mon père en dérive et je ne lui pardonnerais jamais. Cela me fit penser à une question que je n'ai jamais posé à Jasper.

- Au fait, tu ne m'as jamais raconté pourquoi tu as été envoyé sur Terre. Qu'as-tu fais pour être emprisonné?


_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Sam 19 Mai - 21:19


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Et voilà le retour de ton petit côté soucieux qui te faisait penser aux autres avant toi. Tu voulais vraiment rassurer la blonde. Même si ça ne faisait que peu de temps que tu la connaissais, tu savais que tu pouvais lui faire confiance. Elle était une vraie amie. Ta meilleure amie. Tout ce qu'elle faisait pour le camp c'était juste incroyable. Sans elle, s'il n'y avait eu que Bellamy pour gérer les autres, ce serait vite devenu l'anarchie et ça tu en avais parfaitement conscience. Donc chercher à la rassurer et lui montrer qu'elle allait être soutenue dans n'importe lequel de ses choix, c'était le minimum que tu pouvais faire. Et bien entendu tu ne comptais pas t'arrêter là. Tu avais dit que tu allais l'accompagner? Tu comptais bien le faire et en étant motivé plus que jamais. Il y avait encore tellement de choses à apprendre sur cette Terre. Rencontrer des natifs et discuter avec eux c'était une occasion en or. Il aurait fallu être stupide pour ne pas le voir. Sans vouloir viser quelqu'un. Enfin si, un peu mais chut. Vous n'avez rien vu.

- Danger ou pas, il faut bien qu'on avance de toute façon. On ne va pas passer notre vie au campement à faire comme si de rien n'était autour de nous. Et non je te rassure, tu es loin d'être folle. Tu cherches juste à nous aider, c'est tout.

Ça c'était plus qu'une certitude que vous n'alliez pas rester planter dans le camp, surtout depuis que vous saviez que vous n'étiez pas seul sur Terre. Et même sans ça, tu ne comptais pas mener une petite vie paisible dans le camp durant le reste de tes jours. Tu étais curieux et tu avais soif d'aventure. Donc oui, tu comprenais parfaitement Clarke. Si ça avait été toi à la position de la blonde, tu aurais probablement eu les mêmes réactions face à la reine des Fayakru. Sa décision était la bonne, tu en étais certain.

- Oh mais je n'imaginais pas le contraire! D'ailleurs regarde, toi aussi tu fais du bon boulot. Je n'essaye pas de tourner la discussion à la rigolade.

Tu aurais eu belle pourtant de sortir des conneries pour fuir le côté important de la discussion. Mais tu ne l'avais pas fait. Enfin. À la suite des mots de la blonde, tu avais penché un peu la tête sur le côté. C'est vrai que les sbires du brun avaient des oreilles partout. Peut-être même qu'un d'eux était déjà au courant de votre petite discussion? Aah, ça allait te faire devenir parano cette histoire. Mais bon. Clarke avait raison. Il allait falloir trouver plusieurs plans pour pouvoir sortir du camp sans que ça finisse en bagarre générale avec deux clans opposés.


- Hm... C'est pas faux. Mais ne t'inquiète pas, on trouvera bien quelque chose pour sortir du camp. Ce n'est pas Bellamy qui va nous empêcher de partir. Monsieur veut jouer le chef? Très bien, nous on sera les rebelles. Et autant dire que sur ce point-là je suis assez doué!

Non tu ne cherchais pas à te jeter des fleurs, mais il fallait dire ce qui est. Niveau connerie tu en tenais une sacret couche. Tu ne manquais pas d'imagination. Tu comptais bien réfléchir à une solution entre temps. Mais pour l'instant vous n'y étiez pas. Et en voyant la blonde faire tu avais souris, te rapprochant légèrement pour la serrer dans tes bras. Un câlin de temps en temps ça ne faisait pas de mal.

- Sérieux je t'ai jamais raconté?

Ça t'étonnait de ne pas lui avoir dit. Et d'ailleurs avec ça, tu avais réalisé que toi non plus tu ne savais pas ce qu'elle avait fait. Il allait falloir que tu lui poses la question après.

- Alors la petite histoire. J'ai eu la brillante idée de vouloir voler des plantes médicinales avec mon meilleur ami. Il a réussi à les voler mais il n'a pas eu le temps de les remplacer. Résultat on s'est fait prendre la main dans le sac avant même de pouvoir les fumer. Et toi? Je ne sais pas ce que tu as fait non plus.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Lun 28 Mai - 14:22


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Quoi qu'il en soit, nous verrons très bien très vite si Bellamy fait des siennes même si je pense ne pas être surprise du tout. Je sais que j'aurais du aller le voir pour lui en parler en premier mais, c'est très récent et j'avais besoin de réfléchir avant toute seule. Peut être que ce n'est pas correcte de ma part mais parfois, il faut savoir prendre des risques ou des décisions tendues. J'assume totalement. Puis je souris à la phrase de Jasper. Lui le rebelle? Ca s'est sûr que parfois les règles, il n'aime pas les suivre mais c'est un garçon sage au fond. Il connait les limites.

- C'est pour ça que j'ai besoin de toi, un rebelle dans mes rangs.

Je le pousse de l'épaule tout en rigolant. J'aime passer du temps avec lui et parler. Ca me fait oublier le temps de quelques instants mes soucis. Je ne cogite plus bien au contraire. Puis mon meilleur ami me serre dans ses bras. J'en ferme les yeux et j'en profite car j'adore ça. Ca manque un peu. En fait, je n'étais pas réellement câlin avant mais depuis que j'ai rencontré cette petite tête, je dois dire que je commence à apprécier. Encore quelque chose qui m'a appris à aimer. Puis, je l'écoute. Je suis intéressée de savoir le pourquoi il se retrouve sur Terre. Il n'a pas l'air d'être un mauvais garçon. Je me dis qu'il a du connaitre une mauvaise expérience comme beaucoup au final.

- Ah bravo, j'appelle ça un loupé.


Dis-je en plaisantant. Puis, il me retourne la question. Il est vrai que je n'aime pas trop le raconter mais, à lui je peux lui dire. Lui faire confiance. Il ne peut plus rien m'arriver après tout à part de mourir. J'ai déjà été trahi par un meilleur ami après tout pour ça. Je laisse quelques secondes de silence et je me jette à l'eau.

- J'ai été condamné pour complicité de complot. Mon père avait découvert qu'il ne restait plus longtemps d'oxygène à l'Arche et il voulait prévenir tout le monde mais... Par ma faute... J'ai eu le malheur d'en parler au fils du chancelier que je pensais être mon meilleur ami et il a tout raconté à son père. Pour garder cette information pour lui et les privilégiés, il a décidé de faire taire mon père et de l'envoyer à la dérive. Quant à moi, j'ai été jugé complice car il savait que je n'en resterais pas là. C'est pour ça aussi que nous les délinquants nous avons été expulsés ici. Ils se débarrassent des délinquants pour gagner un peu plus de temps. Mais ça ne suffira pas.


Dis-je en levant la tête et en regardant le ciel.

- Il semblerait que je sois une plus grande criminelle que toi.


Finis-je par plaisanter pour ne pas plomber encore plus l'ambiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Mar 29 Mai - 19:59


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

En repensant au jour de ton arrestation, tu ne serais dire pourquoi mais maintenant cette histoire te faisait rire et pourtant le jour j tu étais loin de faire le malin. Tu étais là, tranquillement à rouler en compagnie de Monty et les gardes étaient arrivés. Tu t'étais décomposé sur place avant de regarder ton meilleur ami, comprenant à son regard qu'il n'avait pas remplacé ce que vous aviez volé et c'était bien pour ça qu'on vous aviez attrapé. Tu lui en avais voulu plusieurs semaines avant de finalement passer à autre chose. Mais à présent ce passage de ta vie, tu le comptais parmi les bons souvenirs. Et puis surtout tu voyais le bon côté des choses, si tu n'avais pas été arrêté, à l'heure actuelle tu ne serais pas sur Terre à découvrir des choses plus incroyables les unes que les autres chaque jour. Enfin bon.

- À votre service capitaine!

Lui avais-tu répondu en riant. Oui, il était vrai que niveau rebelle il y avait bien mieux que toi. Simplement parce que toi tu n'étais pas trop chiant et que tu faisais généralement ce qu'on te disait, mais il ne fallait pas croire. Quand tu avais décidé que c'était non, c'était non et point barre. Dans ces moments-là tu étais même capable de faire tout le contraire juste pour emmerder. Donc oui, tu étais sage, mais seulement jusqu'à un certain point. Mais passons. À la réaction de Clarke après que tu lui avoir annoncer ton "crime", tu avais fait un semblant de mine boudeuse qui s'envolant très vite pour retrouver ton sourire.

- Merci du soutien!

Et puis c'était au tour de la blonde de répondre à ta question. Tu étais curieux de savoir ce qu'elle avait bien pu faire. Avec sa façon d'être, il fallait avouer que tu avais un peu de mal à l'imaginer commettre un crime quel qu’il soit. Et très vite tu avais vu t'as réponse. Ainsi, tu l'avais serré un peu plus dans tes bras.

- Je suis vraiment désolé...

Tu t'en voulais un peu de lui avoir posé la question maintenant. Tu ne t'attendais vraiment pas à quelque chose du genre. Et malheureusement, cela ne t'avait pas aidé à apprécier d'avantage l'autorité et les règles de l'Arche. Tuer quelqu'un alors qu'il voulait simplement informer les autres habitants de quelque chose qui allait impacter directement leur avenir... C'était horrible. Jamais tu n'allais pouvoir comprendre ça.

- T'es pas une criminelle, bien au contraire. Si cette info avait été dévoilée à tous on n'en serait peut-être là à l'heure actuelle.

Tu étais sincère. À y réfléchir, si l'information avait circulé en temps et en heure peut-être qu'une solution aurait pu être trouvé. L'espoir faisait vivre. Mais ce qui était fait été fait. Tout ce que tu espérais maintenant était que les personnes auxquelles tu tenais et qui étaient toujours sur l'Arche allaient s'en sortir.

- Donc l'Arche n'en a plus pour longtemps hein?
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Leader des 100

avatar

Clarke Griffin




MESSAGES : 188

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Sam 9 Juin - 16:10


Un peu de légèreté, ou presque

avec Jasper

Pendant que les uns bossent, les autres s'amusent...


 
Je sens qu'il me serre dans ses bras un peu plus. Cela me réconforte. L'idée de me dire que j'ai été puni pour quelque chose d'aussi important me met hors de moi. Depuis ce jour, je ne porte plus les dirigeants de l'Arche dans mon coeur. Comment peut-on agir ainsi? Comment peut-on laisser des personnes agoniser à petit feu? Jasper est d'un grand soutien pour moi. Je souris à sa phrase. Bien sur que non, je ne suis pas une criminelle et lui non plus. Il a juste fait une erreur de jeunesse qui en d'autres temps n'aurait pas été puni de la même manière. Il aurait sans doute eu un avertissement, ou une punition plus légère. Peut-on vraiment qualifier ce jeune homme de délinquant vraiment? Non, quelque chose cloche dans nos lois. Mais désormais ce n'est plus notre affaire. Nous devons faire en sorte de mieux gérer les choses ici sur Terre.

- Oh, tu sais. Je pense que si. Ils auraient tout de même envoyé les délinquants sur Terre pour économiser de l'air le temps de trouver une solution. Je suis sûr qu'ils sacrifieront d'autres personnes. Ils n'ont pas de scrupule surtout si c'est mieux pour eux.


Je n'aurais jamais cru parler ainsi de nos dirigeants, moi la "privilégié". Mais avec ce qui s'est passé et ce qui doit certainement se passer encore, impossible de rester sans rien dire. Puis par un réflexe aux mots de Jasper, je relève encore la tête vers le ciel.

- Non plus du tout... J'espère juste qu'ils prendront la bonne solution...

Je reporte mon regard sur Jasper et j'ajoute:

- Ils finiront bien par venir sur Terre et fini la liberté.

Dis-je pour le taquiner, lui qui adore cette idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

100

avatar

Jasper Jordan




MESSAGES : 265

MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   Sam 9 Juin - 22:56


Un peu de légèreté, ou presque
Jasper & Clarke

Tout en disant ça tu t'étais mis à regarder le ciel. Tu pensais à tes amis qui y étaient encore. Tu pensais également à tes parents. Te demandant s'ils étaient au courant de ce qui était en train d'arriver à l'Arche. Puis tu avais aussi réalisé que début que tu étais arrivé sur Terre tu n'avais presque pas pensé à eux. C'était égoïste de ta part. Tu n'avais pensé qu'à t'amuser et découvrir ce nouvel endroit sans te soucier une seule seconde de ce qu'eux pouvaient ressentir. Ne pas savoir si leur fils était encore en vie ou non. À penser à tout ça, tu avais eu un léger pincement au cœur et même si tu n'appréciais pas les dirigeants et leurs méthodes inhumaine, tu espérais vraiment qu'ils allaient trouver une solution rapidement, au moins pour tes proches qui étaient encore là-haut.

- Je ne doute pas sur le fait qu'ils en sont capable. Quand on voit les "crimes" de certains ici, on sait qu'il y a clairement un problème.

Jamais tu n'allais les comprendre ces règles ou pas entièrement du moins. Tu te doutais bien que si tout ça avait été mis en place, c'était pour le bien-être des habitants, pour que vous puissiez survivre au mieux, parce que oui même dans l'espace c'était de la survie. Mais tout de même. Il y en a certaine qui vous avaient bien gâché la vie. Enfin bon. Regardant toujours le ciel, tu avais fini par regarder de nouveau la blonde avant de répondre.

- Ça... On finira bien par le savoir à un moment ou un autre.

Tu essayais de rester positif, même si tu avais peux d'espoir d'avoir des réponses rapidement. Il allait falloir attendre, vous n'aviez pas d'autre solution. Et puis à la réflexion de Clarke, tu avais fait mine d'être choqué, surjouant complètement.

- Ah non! Maintenant que j'ai goûté à la liberté je ne veux plus la perdre! S'ils arrivent avec leurs règles je fais une fugue.
(c) DΛNDELION

_________________
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de légèreté, ou presque. [Ft. Clarke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Il suffirait de presque rien ...
» Un dîner presque parfait
» "Un dîner presque parfait" [pv Kanoë]
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ▬ le 08.02.11 à 00h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUS DREIN JUS DAUN ::  :: le campement-